Categories

Accueil > News > Le Cameroun et l’Algérie définissent des axes prioritaires de coopération (...)

23 juin 2022

Le Cameroun et l’Algérie définissent des axes prioritaires de coopération économique

L’idée d’envisager une sorte de convention de partenariat entre les chambres consulaires des deux pays a été abordée lors d’une rencontre entre le président de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts du Cameroun (CAPEF) Mindjos Momeny Martin Paul et l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun, Boumedienne Mahi.

Le Cameroun et l’Algérie veulent booster leur coopération économique. Des consultations ont été récemment menées entre des représentants des deux pays afin de trouver des moyens de renforcer leurs liens économiques, qui pour le moment, sont loin de refléter leurs aspirations. C’était d’ailleurs l’objectif principal d’une rencontre entre le président de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts du Cameroun (CAPEF), Mindjos Momeny Martin Paul et l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun, Boumedienne Mahi. Cet aparté qui a eu lieu, dans les salons cossus de la Capef le 14 juin dernier, a permis de définir de manière claire et précise quelques axes de coopération qui pourraient s’avérer profitables pour les deux nations. D’après des informations obtenues auprès de l’Ambassade d’Algérie au Cameroun, les deux parties penchent dans un premier temps, pour la formalisation d’une convention de partenariat entre la Chambre nationale d’agriculture et la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture. « Ce rendez-vous était une occasion pour exposer de part et d’autre les opportunités de partenariat existant entre nos deux pays. L’idée d’envisager une sorte de convention de partenariat entre les chambres consulaires des deux parties était mûrement abordée, en vue de servir de cadre institutionnel permanent permettant aux dirigeants de ces chambres et aux adhérents professionnels de ces métiers des deux pays de se rencontrer, de participer aux évènements économiques organisés en Algérie et au Cameroun, de mutualiser leurs expertises et d’échanger leurs expériences, et aussi d’initier des partenariats économiques et commerciaux. Les deux interlocuteurs étaient totalement favorables à la concrétisation de cette idée pour asseoir une coopération pérenne entre les chambres consulaires des deux pays »
D’autres secteurs à explorer
Le Cameroun et l’Algérie ne souhaitent pas cloisonner leur coopération économique en un simple échange de procédés et de partage d’expériences. Au cours de la rencontre sus-évoquée, les deux nations ont également élagué quelques pistes de coopérations dans des domaines divers et variés tels que : les intrants agricoles (les engrais surtout), le machinisme agricole, la formation. Les projets qui seront développés dans ces différents cadres de coopération préétablis ne sont pas encore connus. Toutefois, selon des indiscrétions captées auprès de sources crédibles, l’Algérie songerait à mettre sur pied une usine de fabrication d’engrais sur le territoire national. Pour l’heure, le volume des échanges économiques entre l’Algérie et le Cameroun a doublé durant les trois dernières années pour atteindre près de 30 milliards de Fcfa.

https://ecomatin.net/le-cameroun-et-lalgerie-definissent-des-axes-prioritaires-de-cooperation-economique/